Rubriques

LES MYSTERES DU MELON

Article publié le 03 Juillet 2013 par Stephan LAGORCE
Dans la catégorie : Divers

 

Le melon préfère-il être palpé ou flairé ? Deux écoles s'affrontent sur ce dangereux terrain.


Le melon est une énigme. Pour en prendre la mesure, il faut savoir observer le ballet des amateurs agglutinés autour d’une pile de beaux melons, au marché comme dans les magasins. Certains sentent, narines collées sur le fruit, à la recherche du parfum décisif, d’autres soupèsent, de la main droite ou gauche, selon leur nature. On remarque aussi les observateurs : ceux-là scrutent la peau, son aspect, sa couleur, à la découverte de l’indice irréfutable.

Le Melon, selon Saint Jean.

Les palpeurs palpent, les presseurs du pouce, pressent du pouce. Puis, rares, apparaissent les hommes de foi : sans que le doute ne les corrompent,  que leur main ne tremble, ils s’emparent des  premiers melons à portée. Et pareils à Jésus marchant sur les eaux, les déposent dans le cabas, confiants en leur bonne étoile et le sort que leur réserve l’existence. Qui suivre, donc, dans la quête du melon sucré-juteux ? Si le doute Pascalien vous transperce, vous pourrez vous en remettre aux  « IGP » (Indication Géographique  Protégée) vous garantissant le sucre et le miel dans cet univers maussade… 

LES MYSTERES DU MELON

PAS DE COMMENTAIRES POUR LE MOMENT


LES COMMENTAIRES SONT FERMES